Terres océanes, cultures d’humanité

L’association, qui gère les « Jardins de l’humanité » à Saint-Vincent-de-Tyrosse, est lauréate du premier appel à projet de la Fondation. 

  • Date : mai 2022
  • Axes d’intervention : Eco-Responsabilité

A propos de l’association

Créée en 2016, l’association Terres Océanes, cultures d’humanité se consacre à la préservation de l’environnement, à la pédagogie et aux approches thérapeutiques par les plantes. Etroitement liée aux Jardins de l’Humanité (Saint-Vincent-de-Tyrosse) dont elle assure la gestion, elle développe des actions de sensibilisation et des programmes d’hortithérapie auprès d’un public élargi : particuliers, enfants, personnes en établissements médico-sociaux…

L’association est portée par un credo – confirmé par des études cliniques : la fréquentation de la nature génère de nombreux bénéfices et allège les symptômes physiques et mentaux liés aux maladies, au handicap ou au stress. Pour préserver ou restaurer sa santé, il est donc fondamental de se reconnecter à la nature.

Un soutien à la création de trois parcours pédagogiques

Afin de permettre au plus grand nombre d’appliquer cette recommandation, Terres Océanes, cultures d’humanité invite les visiteurs à ouvrir les portes de ses Jardins pour découvrir plus de 700 espèces et variétés d’arbres, d’arbustes et de plantes vivaces réparties dans dix espaces thématiques. Leur aménagement fait la part belle aux plantes comestibles et aux arbres fruitiers de climat tempéré, avec un focus sur les variétés locales de fruits et légumes, mais aussi à l’exploration sensorielle, avec près de 200 plantes à toucher, sentir et goûter.

L’ensemble est cultivé sans aucun intrant, chimique ou biologique (à l’exception de l’ortie fermentée), les pratiques de l’association étant fortement ancrées dans les principes de permaculture.

Au terme de son appel à projets, la Fondation d’entreprise Rustica a choisi de soutenir l’association dans le développement de la partie « forêt-jardin » du site ; un modèle de culture potagère, fruitière et florale résilient face aux changements climatiques et accessible à tous.

Trois espaces à vocation pédagogique seront développés avec le soutien financier de la Fondation :

– Un jardin expérimental sans apport d’eau destiné à sensibiliser le public sur la qualité et le couvert du sol, mener une expérience dans une région chaude en été, démontrer que certaines variétés de plantes potagères, fruitières et fleuries peuvent se suffire des rares pluies estivales.

– Un jardin « Les yeux fermés » accessible aux personnes malvoyantes via un système de cordage et le développement d’activités adaptées.

– Un jardin dédié à la sensibilisation au monde vivant, l’apprentissage de la nature et l’immersion en son sein pour favoriser le développement physique, intellectuel et psychique de l’enfant et facilement reproductible par les parents.