La Sauge

En région parisienne et à Nantes, La Sauge encourage les pratiques de jardinage par le plus grand nombre, pour éveiller les consciences à la transition écologique. La Fondation soutient son programme de formation pour les porteurs de projet de jardin partagé.

  • Date : mai 2022
  • Axes d’intervention : Eco-Responsabilité

A propos de l’association

Logo La Sauge

L’association La Sauge voit le jour en 2015 en région parisienne. Cette « Société d’Agriculture Urbaine Généreuse et Engagée » est portée par un souhait : que tout le monde jardine deux heures par semaine. Pour ses fondateurs, favoriser une pratique agricole respectueuse du vivant permet d’encourager la reconnexion du plus grand nombre à la terre pour engager une transition écologique, agricole et alimentaire.

Implantée en Seine Saint Denis et à Nantes, La Sauge agit sur trois leviers :

  • La gestion et l’animation de fermes urbaines. Situées sur des lieux d’urbanisme transitoire, elles conjuguent production agricole, ateliers pédagogiques, stockage de matériel et événements culturels et fournissent à l’association une base pour rayonner sur le territoire.
  • Le développement de projets de jardins partagés et l’animation de collectifs de jardiniers amateurs (habitants, salariés, patients…) en partenariat avec des bailleurs sociaux, entreprises, centres de santé.
  • La mise en œuvre d’un programme pédagogique « De la Graine à l’Assiette » (à Bobigny, Pantin, Aubervilliers, Nantes), avec des interventions dans des classes de cycle 3 (CM1, CM2, 6èmes) permettant aux plus jeunes d’apprendre à jardiner, à prendre soin de la biodiversité de leur quartier et de leur planète.

 

Un soutien au programme « La Fabrique des jardinier.e.s » 

Au terme de son premier appel à projets, la Fondation d’entreprise Rustica a retenu le programme « La Fabrique des jardinier.e.s » porté par La Sauge. Sept années d’accompagnement des jardins partagés en Seine Saint Denis ont permis à l’association d’identifier un besoin mal couvert : dans ce territoire dense et bétonné, les habitants manquent de formations et d’accompagnement dans la mise en œuvre de ce type de projets. La demande est pourtant croissante et les jardins partagés ont de nombreux bénéfices pour la collectivité : espaces de lien social, ils permettent un éveil à la protection de l’environnement à tout âge et une production alimentaire saine, locale et gratuite.

En cours de développement, le projet de « Fabrique des Jardinier.e.s » vise à former chaque année une promotion d’habitants à la gestion de projet, à la coordination de groupe et aux techniques de jardinage de base inspirées de la permaculture (création de buttes de culture en lasagne, entretien à partir d’amendements naturels, sans recours aux produits phytosanitaires…). Ses enseignements encourageront les futurs jardiniers-habitants à favoriser la biodiversité au jardin, en entretenant une grande diversité variétale, en observant tout le cycle de la plante, y compris la montée en graine, pour mieux la comprendre, attirer les pollinisateurs et assurer une autosuffisance en semences, ou en installant des haies comestibles bénéfiques pour la petite faune du jardin.

La Sauge se fixe un objectif concret, directement observable sur le territoire : pour une seule promotion de 10 habitants-jardiniers, 10 jardins partagés fleuriront au cours de l’année d’accompagnement. L’incubateur sera développé à la ferme de la Prairie du Canal, à Bobigny, où l’association est implantée depuis 2017, avant de migrer en 2024 vers le Parc de la Bergère et d’essaimer à Nantes en cas de succès. Le soutien financier de la Fondation permettra de soutenir la phase de conception des contenus des formations théoriques et pratiques et la constitution d’un fonds documentaire et d’outillage nécessaire au déploiement des formations, prévu début 2023.