Page candidats

Appel à projets “Respect du vivant » : préserver la biodiversité au jardin

Contexte :

La crise écologique actuelle est marquée par une érosion profonde de la biodiversité, avec une réduction importante des individus de certaines espèces et la disparition d’écosystèmes. Les causes sont nombreuses : urbanisation et artificialisation des sols, intensification des pratiques agricoles (disparition des prairies au profit des cultures et suppression des éléments haies, mares, fossés, talus…), déforestation…

Cette crise n’épargne pas la France. Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, notre pays figure parmi les dix pays hébergeant le plus grand nombre d’espèces animales et végétales menacées. Face à ce phénomène, les jardins peuvent s’avérer un allié précieux : les 17 millions de Français propriétaires de jardins gèrent en réalité, collectivement, plus d’un million d’hectares – une surface 4 fois plus étendue que celle des Réserves naturelles de France. Entretenus de manière à respecter le vivant, les jardins constituent une oasis de verdure et autant d’espaces de vie, de nourrissage ou de reproduction pour la vie sauvage. L’évolution des mentalités pourrait constituer un atout : 76% des Français considèrent que détenir un jardin est un acte militant pour œuvrer, à son échelle, à la protection de la planète.

La Fondation soutiendra les projets qui maintiennent ou améliorent une biodiversité de proximité et sensibilisent le public à des pratiques telles que :

  • La constitution de « corridors écologiques » destinés à une espèce en particulier ou, plus généralement, de trames vertes en milieu urbain ou périurbain ;
  • L’adaptation générale des usages et pratiques de jardinage à la biodiversité ;
  • La conservation ou l’aménagement d’espaces de vie pour la faune et la flore ;
  • La place accordée à la « naturalité » du jardin, avec une pratique raisonnée de la tonte et le maintien d’une zone de friche ;
  • Le choix des végétaux en fonction de leur intérêt pour la faune, de leur ancrage local, ou de leur traçabilité (circuits courts)
  • La restauration ou la création de biotopes menacés, comme les zones humides.

 

Critères d’éligibilité

Sont éligibles les associations à but non lucratif et certains organismes à gestion désintéressée (établissements, groupements d’intérêt ou laboratoires de recherche publics).

 

Les structures candidates doivent :

  • Répondre aux critères du mécénat établis par les articles 200 et 238 bis du code général des impôts ;
  • Être en mesure de délivrer un reçu fiscal ;
  • Démontrer leur fiabilité (deux ans d’existence minimum et budget à l’équilibre).

Sont exclus :

  • Les projets portés par des personnes individuelles ou des structures commerciales ;
  • Les projets à but lucratif, promotionnel, publicitaire ;
  • Les projets déjà réalisés lors de l’attribution des subventions.

Contenu des dossiers candidats

Les candidats devront remettre, en format Word ou PDF :

  • Une lettre de présentation et de motivation (2 pages maximum)
  • Une présentation de la structure porteuse : objet et missions ; activités et part de l’activité en lien avec le présent appel à projet ; nombre d’adhérents, de bénévoles et de salariés (en ETP)
  • Une présentation détaillée du projet :
    • Contexte et résumé, complété si besoin par un plan de masse ou une représentation graphique
    • Objectifs
    • Principes de gestion écologique respectés par le projet
    • Bénéfices attendus :
      • Impact sur la biodiversité, à démontrer notamment à travers des actions d’inventaire : diversité des écosystèmes favorables dans le jardin ; présence d’espèces bio-indicatrices.
      • En termes de sensibilisation grand public : nombre estimé de bénéficiaires des actions de sensibilisation ; modalités proposées pour faire en sorte que le projet bénéficie à un public élargi ; ancrage local, partenariats existants et envisagés avec des acteurs du territoire.
    • Détail de la projection budgétaire
    • Calendrier prévisionnel de réalisation du projet, celui-ci devant être exécuté dans l’année à compter de la notification de subvention.
  • Une référence de projet représentatif de ce que le candidat a déjà pu réaliser, illustrant sa capacité à faire le projet proposé ;
  • Une copie des statuts de l’organisme ;
  • Pour les associations, une copie certifiée du compte de résultats et du bilan du dernier exercice certifié par un commissaire aux comptes si nécessaire.

    Les candidatures peuvent être déposées sur cette page jusqu’au 30 juillet 2022.